Faute inexcusable de l’employeur : conditions d’application